EN | FR

– L’interview –

Quelques mois après la sortie de son casque signature “WINKK”, le DJ superstar Quentin Mosimann, nous a accordé quelques lignes entre deux concerts.

  • Ton dernier single en date est RED SOLE.
    Peux-tu nous parler de la production, as-tu été aidé ?


    "Red Sole" est en effet le dernier, outre le remix de "Feel the vibe" pour Bob Sinclar, mais j'ai également "Jetlag" qui arrive dans une quinzaine de jours sur mon label "Change Your Mind records". J'essaie d'être un maximum en studio, je commence les titres souvent dans les transports en tournée (avions, trains) et je les finis au studio dès que j'ai quelques jours entre les dates. Je travaille parfois seul, parfois avec d'autres artistes qui passent au studio, j'aime ce partage avec les idées de chacun, c'est super créatif.

    Un nouvel album en préparation ?


    Dans la musique électronique, ça va très vite, on enchaîne les titres et on ne fait pas forcément d'album. J'ai produit beaucoup de titres clubs, underground, ces derniers mois et je vais me concentrer de nouveau sur des titres plus mainstream et accessibles pour les radios. À partir de ce travail et selon les labels, on pourra évaluer la possibilité d'un nouvel album. Nous n'en sommes pas encore là, j'ai déjà beaucoup d'heures à passer en studio et sur scène d'abord !

  • Tu es en tournée en Chine avant de revenir en France, as-tu noté une différence d’ambiance ou d’attitude lors de tes prestations à l’étranger ?


    J'adore aller jouer en Asie, j'y fais 3-4 tournées par an. C'est une culture très différente d'un pays à l'autre, ça dépend de leur connaissance de la musique électronique, des DJs qui viennent souvent jouer dans le pays. Je sais que la Chine, tout comme la Corée, le Japon ou l'Indonésie, apprécient particulièrement la "French Touch" et les DJs classés dans le Top100 DJs. J'ai de la chance d'y figurer depuis 3 ans et d'être français donc je reçois un super accueil là-bas. C'est un public qui aime les performances en live, le show.

    Est-ce que tu écoutes de nouveaux DJ's actuellement ? En as-tu trouvé de bons ?


    Bien sûr! Je reçois un nombre très conséquent de démos et je les écoute toutes, même si je ne peux pas répondre à tout le monde. Je suis toujours aux aguets de ce qui se fait, des titres qui sortent. J'ai d'ailleurs signé un nouvel artiste électro sur mon label, Deed, et je compte bien en signer d'autres à l'avenir pour les développer. Il y a de très bons producteurs qui sont encore dans l'ombre, mais il faut avouer aussi qu'il y a plein de choses mauvaises... Heureusement, le tri est vite fait, on repère vite la différence entre ceux qui ont du talent et ceux qui n'en ont pas.

  • Un conseil pour ceux qui veulent démarrer le mix ?


    Il n'y a pas de recette miracle mais pas de secret non plus: il faut beaucoup travailler, rester curieux de tout style de musique, en consommer beaucoup et ainsi élargir sa culture musicale au maximum. Le mix, c'est différent de la production, il faut savoir sentir sa piste, être un minimum bon techniquement, connaître son matériel parfaitement et être à l'écoute des gens. Il ne faut jamais oublier que notre métier, c'est faire danser les gens avant tout.

  • Merci à Quentin pour sa gentillesse et sa disponibilité

    Propos recueillis pour Yours by Audiophony®

    © JUIN 2015 HITMUSIC